𝐋𝐞 𝐂𝐨𝐦𝐢𝐭é 𝐝𝐞 𝐏𝐢𝐥𝐨𝐭𝐚𝐠𝐞 𝐝𝐞 𝐥’𝐈𝐓𝐈𝐄-𝐁𝐅 𝐭𝐢𝐞𝐧𝐭 𝐬𝐚 𝐩𝐫𝐞𝐦𝐢è𝐫𝐞 𝐬𝐞𝐬𝐬𝐢𝐨𝐧 𝐨𝐫𝐝𝐢𝐧𝐚𝐢𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥’𝐚𝐧𝐧é𝐞 𝟮𝟬𝟮𝟰
Les membres statutaires du Comité de pilotage de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) au Burkina Faso se sont réunis, en session ordinaire, le 17 avril 2024, à Ouagadougou, dans la salle de réunion du Secrétariat Permanent de l’ITIE.
Cette première session de l’année 2024 avait à son ordre du jour, l’examen du plan de travail annuel 2024, la présentation du rapport de l’étude sur la gestion du fonds de financement de la recherche géologique et minière et de soutien à la formation sur les sciences de la terre.
La séance a été présidée par le nouveau président du Comité de pilotage, Monsieur Vieux Abdoul Rachid SOULAMA, par ailleurs Secrétaire général du Ministère de l’Economie, des Finances et de la Prospective (MEFP).
En plus de son nouveau président, le Comité de pilotage a accueilli un autre membre. Il s’agit du Secrétaire général du Ministère de l’Energie, des Mines et des Carrières, Monsieur Doulaye Sanou qui est désormais le vice-président du Comité.
Après l’adoption de l’ordre du jour, les membres du Comité ont passé en revue les documents soumis à leur appréciation. Pour chacun des documents, ils ont formulé des observations aussi bien sur la forme que sur le fond afin d’en améliorer la qualité. A l’issue des amendements, les membres du comité de pilotage, de façon consensuelle, ont adopté les différents documents, sous réserve de la prise en compte des observations formulées.
En divers, il a été présenté le rapport général de la campagne de dissémination du rapport ITIE 2021. Il a été question de l’organisation des séances de dissémination, des difficultés rencontrées, des préoccupations et des suggestions de la population et les résultats atteints.
Il a aussi été rappelé au collège de la société civile et à celui des sociétés minières, le renouvellement de leurs membres dont le mandat est arrivé à terme.
En rappel, le Comité de pilotage est chargé de prendre les décisions et orientations nécessaires à la mise en œuvre effective de la Norme ITIE au Burkina Faso. Pour ce faire, il se réunit une fois par trimestre, en session ordinaire et en session extraordinaire, en cas de besoin.

Ajouter Un Commentaire

64  ⁄    =  16