𝐋𝐞 𝐂𝐨𝐦𝐢𝐭é 𝐝𝐞 𝐩𝐢𝐥𝐨𝐭𝐚𝐠𝐞 𝐩𝐫é𝐬𝐞𝐧𝐭𝐞 𝐥𝐞 𝐫𝐚𝐩𝐩𝐨𝐫𝐭 𝐈𝐓𝐈𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟏 𝐚𝐮𝐱 𝐩𝐨𝐩𝐮𝐥𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐝𝐮 𝐂𝐞𝐧𝐭𝐫𝐞-𝐨𝐮𝐞𝐬𝐭
Conformément à sa mission de redevabilité sur le secteur extractif, le comité de pilotage de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) au Burkina Faso, a organisé le mercredi 13 décembre 2023, dans la cité du cavalier rouge à Koudougou, un atelier de partage des informations de son rapport ITIE 2021 sur le secteur minier. Plus d’une cinquantaine de participants issus des communes de Koudougou, de Réo et de Kyon y ont pris part.
L’objectif de cette rencontre était de partager avec les populations, l’ensemble des informations contenues dans le rapport ITIE 2021, de recueillir leurs questions, contributions et suggestions afin d’améliorer la gouvernance du secteur minier et surtout de susciter un débat sur l’exploitation des ressources naturelles et les destinations des revenus issus de ce secteur.
Pour le Président de la délégation spéciale de la commune de Koudougou, Jonas MANE qui a présidé cette cérémonie, « l’atelier de dissémination est un bel exercice de redevabilité en ce qu’elle réunit ici tous les acteurs de la chaine de valeur des industries minières ainsi que les gouvernants et les populations pour des échanges autour de la gestion des ressources minières et pour mieux préparer l’avenir par des investissements structurants. » Il a, par ailleurs, salué l’engagement des acteurs de la société civile dans la gestion sur secteur minier burkinabè et a exhorté les populations à s’informer régulièrement sur le secteur et à participer activement dans les cadres de dialogue mis en place à cet effet.
Des trois communications livrées à l’assistance, il ressort qu’en 2021, les sociétés minières ont reversé plus de 310 milliards FCFA dans les caisses de l’Etat et payées plus de 49 milliards de francs FCFA aux profits des collectivités. Au titre du Fonds de réhabilitation et de fermeture de la mine, elles ont cotisé plus de 27,5 milliards de f CFA. Le rapport 2021 fait également ressortir que 594 titres miniers et autorisations ont été recensés par le cadastre minier. Il s’agit de l’ensemble des titres miniers et autorisations délivrés jusqu’en 2021. Plusieurs autres données ont été partagées avec les participants, notamment les emplois dans le secteur minier, la fourniture des biens et services, la contribution au produit intérieur brut, la contribution aux exportations.
Les résultats du secteur minier ainsi exposés ont suscité des débats, des questions, des suggestions et des propositions pour une plus grande contribution du secteur minier au développement du Burkina Faso.

Ajouter Un Commentaire

  −  1  =  5