๐๐ซ๐จ๐ฃ๐ž๐ญ ๐๐ฎ ๐‘๐š๐ฉ๐ฉ๐จ๐ซ๐ญ ๐ˆ๐“๐ˆ๐„ ๐Ÿ๐ŸŽ๐Ÿ๐Ÿ : ๐ฅ๐ž๐ฌ ๐๐ข๐Ÿ๐Ÿรฉ๐ซ๐ž๐ง๐ญ๐ž๐ฌ ๐ฉ๐š๐ซ๐ญ๐ข๐ž๐ฌ ๐ฉ๐ซ๐ž๐ง๐š๐ง๐ญ๐ž๐ฌ ๐๐ž ๐ฅโ€™๐ˆ๐“๐ˆ๐„-๐๐… ๐ฉ๐š๐ฌ๐ฌ๐ž๐ง๐ญ ๐ฅ๐ž ๐๐จ๐œ๐ฎ๐ฆ๐ž๐ง๐ญ ๐š๐ฎ ๐ฉ๐ž๐ข๐ ๐ง๐ž ๐Ÿ๐ข๐ง

Du 17 au 22 juillet 2023, le Secrรฉtariat Permanent de lโ€™Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (SP-ITIE) organise ร  Koudougou, un atelier dโ€™examen du projet de rapport ITIE 2021.ย  Lโ€™objectif de cette rencontre est dโ€™examiner le projet de rapport ITIE 2021 afin dโ€™amรฉliorer son contenu.

Lโ€™atelier est prรฉsidรฉ par Elie KABORE, membre du Comitรฉ de pilotage de lโ€™ITIE Burkina Faso pour le compte des Organisations de la sociรฉtรฉ civile. Il a, dans son mot dโ€™ouverture, rappelรฉ lโ€™importance du rapport ITIE pour le secteur extractif et invitรฉ tous les participants ร  รชtre rigoureux dans lโ€™amendement dudit document.

Cette activitรฉ regroupe plus dโ€™une quarantaine de participants issus notamment des sociรฉtรฉs miniรจres, de lโ€™administration publique et des organisations de la sociรฉtรฉ civile.2

Il sโ€™agit, pour ces acteurs, de procรฉder ร  un examen approfondi du projet de rapport en formulant des observations, des suggestions et des recommandations pour son amรฉlioration. Concrรจtement, ils devront passer en revue les donnรฉes fournies par chaque entitรฉ afin de corriger les รฉventuelles erreurs, de sโ€™assurer de la vรฉracitรฉ des informations contenues dans le document et de produire un rapport global dโ€™examen du rapport ร  lโ€™attention du Comitรฉ de pilotage de lโ€™ITIE-BF.

A lโ€™issue de ces travaux, le projet de rapport ITIE 2021 sera soumis ร  lโ€™examen et ร  lโ€™adoption du Comitรฉ de pilotage avant sa diffusion. Le rapport final sera publiรฉ, au plus tard, le 31 dรฉcembre 2023, conformรฉment aux exigences de l’ITIE.

En rappel, le rapport ITIE est le principal document qui permet de mettre ร  la disposition des citoyens, des institutions nationales et internationales des informations pertinentes et crรฉdibles sur le secteur extractif. Il permet, surtout, dโ€™amรฉliorer la transparence, d’รฉlever le dรฉbat public et d’accroรฎtre la redevabilitรฉ des activitรฉs rรฉalisรฉes dans le secteur extractif.ย  Ce rapport constitue le 13e rapport produit par le Burkina Faso depuis son adhรฉsion ร  lโ€™ITIE en 2008.

Ajouter Un Commentaire

  −  4  =  3