𝐋𝐞𝐬 𝐢𝐧𝐟𝐨𝐫𝐦𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐝𝐮 𝐬𝐞𝐜𝐭𝐞𝐮𝐫 𝐦𝐢𝐧𝐢𝐞𝐫 𝐩𝐚𝐫𝐭𝐚𝐠é𝐞𝐬 𝐚𝐯𝐞𝐜 𝐥𝐞𝐬 𝐟𝐞𝐦𝐦𝐞𝐬 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐑é𝐠𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐮 𝐂𝐞𝐧𝐭𝐫𝐞-𝐬𝐮𝐝

En marge de l’atelier de dissémination tenu à Manga, une conférence publique « femme et ITIE » a été organisée à l’endroit des femmes, le jeudi 01 septembre 2022, dans la salle de réunion du Conseil régional du Centre-sud.

Placée sous la présidence du gouverneur de la région, Yvette NACOULMA/SANOU, l’objectif de cette conférence était de partager les informations du secteur extractif avec les femmes. Il s’est agi spécifiquement de leur présenter la norme ITIE, de faire un exposé sur les résultats de l’étude relative à la prise en compte du genre dans le processus ITIE ainsi que les chiffres clés du rapport ITIE 2020.

L’ouverture des travaux a été marqué par le discours du Gouverneur de la région du Centre sud qui a indiqué que le choix porté sur les femmes est la preuve que le Gouvernement burkinabè les place au cœur du développement de notre Nation. En effet, selon le dernier recensement général de la population, les femmes constituent plus de la moitié de la population et leur contribution au Produit Intérieur Brut (PIB) est très significative. Les tenir donc informer de l’évolution du secteur minier et les opportunités qu’elles peuvent y saisir, c’est les inciter à redoubler d’efforts.

Elle a invité les participantes à être attentives et à poser toutes les questions qui leur permettront de mieux cerner le secteur, de formuler des propositions et recommandations afin d’améliorer les acquis que notre pays a engrangés jusque-là dans ce domaine.

En plus des communications sur « les origines, les objectifs et l’organisation institutionnelle de l’ITIE » et le « contenu du rapport ITIE 2020 », les participantes ont eu droit à une troisième communication qui a porté sur « les résultats de l’étude d’évaluation de la mise en œuvre des Exigences de la Norme ITIE 2019 relatives à la prise en compte du Genre dans le processus ITIE au Burkina Faso ». Le contexte de l’étude, les principaux résultats et les recommandations ont constitué l’ossature de la présentation.

Les participantes ont salué cette initiative qui est une première dans les activités de dissémination des rapports ITIE au Burkina Faso. Elles ont adressé leurs remerciements à l’ITIE, pour la tenue d’une conférence au profit des femmes et des organisations de femmes des communes de Gogo, de Manga, de Zabré.

Elles ont précisé que cette conférence leur a été bénéfique parce qu’elles ont eu des informations sur les ressources issues de l’exploitation minière transférées à leurs communes et ont exprimé le souhait de voir une telle activité se perpétuer.

Ajouter Un Commentaire

57  −    =  48