Le Secrétaire Permanent de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (SP-ITIE), Monsieur Kanfido ONADJA, a procédé le 13 juin 2022 à Bobo-Dioulasso, à l’ouverture de l’atelier d’élaboration du rapport de cadrage du rapport ITIE 2021. L’objectif de l’atelier est d’élaborer un projet de rapport de cadrage du rapport ITIE 2021. Cette activité regroupe l’ensemble des parties prenantes du processus ITIE, le personnel du SP-ITIE avec l’appui technique de personnes de ressource.

Pour le Secrétaire permanent, l’élaboration du projet de rapport de cadrage revêt une importance particulière pour l’ITIE Burkina Faso. En effet, il servira de base pour l’élaboration du rapport ITIE 2021. Aussi, s’agit-il d’un premier exercice pour l’ITIE qui veut à travers cet acte renforcer l’appropriation du processus ITIE par les acteurs. C’est pourquoi, il a invité l’ensemble des participants à donner le meilleur d’eux afin que ce premier exercice soit une grande réussite.

Au cours des dix jours de travaux, les représentants de la société civile, des entreprises extractives et de l’administration publique vont faire l’état des lieux du cadre juridique, institutionnel et politique du secteur extractif, cerner les principaux changements ou réformes observés dans le secteur au cours de l’année 2021 , répertorier les textes adoptés au cours de l’année 2021,fournir une liste exhaustive du cadastre minier, effectuer une analyse de la matérialité et déterminer le périmètre du rapport ITIE 2021. A l’issue des travaux, le document sera soumis aux membres du Comité de pilotage de l’ITIE-BF pour adoption.

En rappel, l’ITIE exige la publication annuelle de rapports ITIE et le rapport de cadrage est une étape essentielle pour la réussite de son élaboration. Le rapport de cadrage est un document qui fixe les grandes lignes du contenu des rapports ITIE. Il précise le champ des informations financières et non financières à mentionner dans le rapport ITIE.

Ajouter Un Commentaire

  −  4  =  1