Le Secrétariat Permanent de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (SP-ITIE) organise à Koudougou, du 03 au 13 juillet 2022, un atelier de traduction du rapport ITIE 2020 simplifié avec l’appui technique des traducteurs de la Direction de la Recherche en Education Non Formelle. L’objectif de l’atelier est de traduire les informations contenues dans le rapport ITIE simplifié en sept (07) langues locales.

Le Burkina Faso a adopté en février 2022, son douzième rapport ITIE couvrant l’année 2020. Pour permettre une meilleure appropriation du rapport par toute la population, le Comité de pilotage de l’ITIE-BF a procédé à la simplification dudit rapport en français facile. C’est ce rapport simplifié qui fait actuellement l’objet de traduction dans sept langues nationales à savoir le mooré, le fulfuldé, le dioula, le gulmanchema, le bissa, le lyélé et le dagara.

Cette activité répond à l’exigence 7.1 de la norme ITIE qui indique que « le Comité de pilotage doit veiller à ce que les informations soient compréhensibles, en s’assurant notamment qu’elles sont rédigées dans un style clair et intelligible et disponibles dans les langues qui conviennent ».

Au terme de l’atelier, les traducteurs mettront à la disposition du SP-ITIE, 07 rapports ITIE traduits dans les différentes langues ci-dessus cités. Ces rapports traduits seront remis aux populations des communes minières lors des ateliers de dissémination.

Il faut rappeler que la simplification et la traduction du rapport ITIE vise à fournir à toute la population des informations sur l’activité minière afin d’améliorer la transparence et la bonne gouvernance dans ce secteur et surtout susciter le débat public.

Ajouter Un Commentaire

  ⁄  2  =  5