Validation du Burkina Faso : les membres du comité ad hoc officiellement installés

Le Ministre de l’Economie, des Finances et de la Prospective, Dr Seglaro Abel SOME a procédé dans la matinée du vendredi 25 mars 2022 à l’installation officielle des membres du Comité ad hoc chargé de préparer la prochaine validation du Burkina Faso. Cette cérémonie a eu lieu à Ouagadougou dans la salle de réunion du Secrétariat permanent de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (SP-ITIE).

Le Burkina Faso sera évalué sur la mise en œuvre de la norme ITIE à partir du 1er janvier 2023. Pour réussir cette évaluation, le Comité de pilotage de l’ITIE-BF a mis en place un comité ad hoc dans le but de renforcer la coordination des activités de préparation de cette évaluation.

« Notre pays passera l’examen ITIE en 2023 et nous entendons réussir à cet examen avec mention honorable », a indiqué le représentant du Vice-président du Comité de Pilotage, M. Jonas HIEN dans son allocution. C’est ce qui justifie la mise en place de ce comité ad hoc, a-t-il ajouté.

Ce comité présidé par Monsieur Mahamadi NAPON, membre statutaire du comité de pilotage de l’ITIE-BF, est composé de neuf personnes issues de la société civile, des sociétés minières et de l’administration publique.

Il s’agira pour ce comité, d’élaborer le projet de dossier à soumettre pour la validation, d’évaluer le niveau de mise en œuvre des exigences, d’établir un chronogramme des activités de la validation, d’interpeller toute structure ayant l’obligation de mettre en œuvre les exigences de la norme en ce qui les concerne et de prendre toute initiative pour la mise en œuvre de la Norme ITIE.

Le Ministre en charge de l’économie, quant à lui, a salué l’ensemble des efforts déployés par le comité de pilotage pour promouvoir la bonne gouvernance dans la gestion des ressources naturelles. Il a exhorté les membres du Comité ad hoc à se mettre au travail pour réussir les missions à eux confiées. Tout en réitérant l’engagement du Burkina Faso à la Norme ITIE, il a ajouté que le gouvernement ne ménagera aucun effort pour les accompagner dans l’atteinte des résultats.

Il est important de rappeler que tout pays qui adhère à l’ITIE doit obligatoirement être évalué sur la mise en œuvre de la Norme ITIE. Après avoir été reconnu comme pays conforme en 2013, notre pays a subi deux autres évaluations en 2017 et en 2019. Ce qui lui a valu d’être classé parmi les pays ayant accomplis des progrès significatifs avec des améliorations considérables dans le respect des exigences ITIE.

Ajouter Un Commentaire

3  ×    =  30