Le nouveau rapport ITIE (Rapport ITIE 2020) adopté par le Comité de pilotage de l’ITIE-BF lors de sa session ordinaire tenue le 16 février 2022 à Ouagadougou

Les membres du Comité de pilotage de l’ITIE-Burkina Faso se sont réunis, en session ordinaire, le 16 février 2022, à Ouagadougou afin d’examiner et d’adopter le rapport ITIE 2020.

Les membres du Comité de pilotage de l’ITIE- Burkina Faso

 

Cette première session de l’année 2022 a été présidée par Monsieur Seglaro Abel SOME, Secrétaire général du Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan. Elle a connu la présence de l’administrateur indépendant chargé de l’élaboration du rapport ITIE 2020, de la Cour des comptes et des différents points focaux.

Les membres du comité de pilotage se sont penchés sur les différents points inscrits à son ordre du jour.

L’administrateur indépendant recruté pour l’élaboration de ce rapport, Monsieur Maher Ben Mbarek et son collaborateur Monsieur Adrien SOMDA ont exposés aux membres du Comité de pilotage la version pré-finale du rapport ITIE 2020.

Des chiffres clés de ce rapport ITIE 2020, l’on peut retenir qu’en 2020, le Burkina Faso a produit 62,76 tonnes d’or industriel et plus de 152 mille tonnes de zinc. Les revenus nets générés par le secteur extractif (y compris les sous-traitants miniers) pour l’année 2020 s’élèvent à plus de 291 milliards de FCFA. L’on note également que sur les 17 entreprises minières retenues dans le périmètre de réconciliation, 16 entreprises ont déclaré le détail de leurs effectifs. Les 16 entreprises emploient 11 924 personnes en 2020. La majorité des effectifs, soit 93,24 %, sont des nationaux. Les femmes ne représentent que 8,34 % des effectifs.

Après cette présentation, les membres du comité de pilotage ont procédé à l’amendement du document.

Les échanges ont principalement porté sur les recommandations adressées à l’ITIE-BF, sur les transferts infranationaux, sur la fiabilité des données et sur les résultats de rapprochement.

A l’issue des débats, le rapport ITIE 2020 a été adopté à l’unanimité sous réserve de la prise en compte des amendements.

Un autre point de l’ordre du jour abordé est la préparation à la validation du Burkina Faso. En effet, dans le cadre de la préparation à la validation, les membres du Comité de pilotage ont échangé sur la mise en place d’un comité ad hoc de validation ainsi que la nomination des membres dudit comité. C’est un comité qui aura pour mission d’assister le Comité de pilotage dans la préparation de sa validation à la mise en œuvre de la norme ITIE. Cette validation est prévue débuter le 1er janvier 2023.

Une fois de plus, la production et l’adoption du rapport ITIE 2020 vient renforcer le processus ITIE au Burkina Faso.

 

Ajouter Un Commentaire

5  ×    =  30